« Laïcité, identités, intégration : colloque du 22 janvier 2007 | Accueil | La campagne de Corinne Lepage sur le net »

mercredi 24 janvier 2007

Commentaires

René

^Lepage est bien gentille mais elle commence à me gonfler avec ses incertitudes sur le choix de vote au 2d tour, surtout qu'elle précise que si Bayrou est présent elle se désisterait pour lui ...
Alors, si elle ne sait pas faire la différence entre Ségolène et Sarkozy dt le programme s'inspire du libéralisme version Reagan ou Thatcher, c'est grave. Alors qu'elle arrête de jouer l'hypocrite, et qu'elle dise clairement les choses.
De +, en cas de 2d tour Bayrou-Royal, je voterai Royal, car mon camp c la gauche.

radical

Bayrou ne sera pas au second tour. Et ni Lepage ni l'U2R ne voteront Sarkozy.... C'est clair, non ?

René

elle n'a qu'à le dire clairement pour que ça soit clair, c clair non?

CHAYNES Regis

Je reponds a cet article qui a été diffusé egalement sur Respublica.Je ne vais aborder uniquement la question de Nicolas Dupont-Aignan. Je ne vois pas en quoi la "conception du pouvoir" de NDA n'est pas compatible avec celle des Radicaux. Je rappelle qu'en 2003 Paul Baquiast(president de l'AECP et membre dirigeant de l'U2R)avait pubblié un texte "Les traditions republicaines en France".En conclusion de ce texte dans lequel il decrivait les divergences et les convergences entre le radicalisme et le gaullisme(a en faisant remonter l'origine a l'heritage republicain du bonapartisme) et appelait a leur cooperation du Pole Republicain.
Je ne vois pas en quoi la candidature de NDA est classée a droite.
Il est pour la renationalisation des autoroutes,contre la privatisation d'EDF,pour la constitution d'un pole EDF-GDF-SUEZ,pour maintenir le monopole postal.Comme JPC en 2002 il appele a depasser le clivage droit-gauche. Que vous faut-il de plus? Le refus de l'U2R ne se base t il pas plutot sur des divergences politiques de fond avec NDA qui se cachent derriere des critiques comme "conception gaulliene du pouvoir","classé a droite".
L'U2R,comme les radicaux en general, n'est pas souverainiste.Elle favorable a une "Republique Europeenne". Elle est pour les services publics,la laicité,l'interventionnisme de l'Etat,l'unité de la Republique mais est allergique au souverainisme. Ce qui pour moi est contradictoire.On ne peut pas souhaiter que la France conserve son siege de membre permanent a l'ONU et donc son influence planetaire a travers de la francophonnie et proner une "Republique Europeene" qui aboutirait inevitablement a une perte de ce siege au profit d'un siege de l'UE.Nous en avons une prefiguration avec le poste de quasi-minitre des Affaires Etrangères détenu par Javier Solana,ancien secretaire general de l'OTAN qui ont favorisé les alliés de la Turquie(musulmans bosniaques et albanais)et les oustachis croates pendant la guerre des Balkans,les serbes orthodoxes etant considérés comme des alliés naturels de la Russie,donc des ennemis.Maintenant ils veulent donner le Kosovo a l'UCK,aus islamistes et nationalistes albanais.Kosovo,berceau de l'Orthodoxie,ou au fil des siecles les Albanais sont devenus majoritaires a force d'immigration l"Albanie,natalité plus forte,terreur employée contre les Serbes(viols de femmes serbes,fermes attaquées,betail volé,meurtres) et donc emigration serbe dans le reste des balkans.
autres divergences : NDA est totalement contre l'entrée de la Turquie dans l'UE,approuve la derniere loi de Sarkozy sur l'immigration,a appelé,sans ambiguité a la repression des actes delinquants en novembre 2005.
En 2002 les defenseurs de la candidature de JPC(dont j'etais) n'ont pas rechigné sur les voix venues de droite et d'extreme droite. Cette fois-ci les gens de gauche rechignent a voter pour Nicolas Dupont Aignan.
Si l'on suit l'argumentation de l'U2R il me semble plus logique d'appeler a voter pour Francois Bayrou.
amities. regis chaynes

Sébastien NANTZ

Je crois que l'U2R n'a ni écouté NDA ni regardé son programme.

Lepage est bien gentille apparement ce qui vous plait le plus chez elle c'est l'écologie, n'y a t-il plus que l'écologie qui intéresse le monde ? Même faut-il savoir que pour faire une véritable politique écologiste en France, notre pays devra pour cela retrouver plus d'indépendance vis-à-vis de Bruxelles. Donc pas d'écologie sans souveraineté sinon ce n'est que du vent, de belles promesses.

Sur le plan économique je crois pouvoir dire que Lepage est certainement plus à droite et libérale que Dupont-Aignan. Je regrette que l'U2R soit si réticents aux idéaux gaullistes pourtant combien de radicaux ont rejoint le général de Gaulle ?

Lors du lancement du l'Union du Peuple Français et de la diffusion de notre manifeste, plusieurs adhérents de l'U2R nous ont écrit soit pour adhérer soit pour nous révéler qu'ils partagaient et approuvaient nos convictions qui reposent sur les valeurs gaullistes et républicaines.

Tout restera en l'état, rien ne changera vraiment tant que les personnes agiront en fonction des camps politiques et non de l'intérêt général du pays.

Regardons les idées avant les étiquettes politiques ou le passé politique des personnes. Si nous avions agit dans la logique partisane nous n'aurions jamais soutenu Chevénement en 2002.

Cordialement

Sébastien NANTZ

Stan

Il serait plaisant de connaître + en détails les propositions de Corinne Lepage en matière économique et sociale : quid de la renationalisation de GDF, des autoroutes ? de la réduction du temps de travail ? quid des services publics ? quid des enseignants ? ...

Le souhait de Mme Lepage de faire travailler ensemble des personnalités de droite et de gauche est bien louable, mais cela semble s'apparenter à un syncrétisme politique. En effet, comment peut on faire cohabiter des Républicains laïques de gauche avec une tendance libérale européïste représentée par les amis de M. Bockel ?

radical

A Régis Chaynes,

Nous aurions pu rallier NDA si celui-ci avait eu une démarche d'ouverture et de rassemblement des deux rives, comme JPC en 2002. Hélas, force est de constater que la mayonnaise n'a pas pris cette fois-ci, le rassemblement autour de NDA devenant hémiplégique. Cela n'enlève naturellement rien à la sympathie que nous éprouvons pour l'homme et pour son combat, et nous comprenons que d'authentiques républicains le rejoignent.

Pourtant, force est de constater qu'il n'a pas su créer une dynamique autour de lui : peut-être parce que, pour défendre nos idéaux républicains, il faut cesser d'être défensif, laissant croire que l'on veut revenir à un âge d'or républicain, là où il faudrait au contraire redonner une jeunesse au discours républicain. Dire Oui à la république au lieu de dire Non aux élites qui la trahissent. Construire un projet au lieu de théoriser le front du refus. Positiver un discours encore trop négatif, et donc peut rassebleur.

Le discours de NDA est peut-être juste : hélas, il n'est pas, dans la forme qu'il lui donne, audible. Il faut peut-être en tirer la leçon et faire en sorte que l'idée républicaine redevienne attractive, séduisante, j'allais dire, moderne. C'est le sens de notre engagement auprès de Corinne Lepage : populariser la république via l'écologie et l'idée laïque. Le pari, à nos yeux, risque d'être tenté.

Pour le reste, sans doute l'U2R n'est-elle pas totalement souverainiste, si cela suppose le refus de transférer des compétences au niveau européen, sous contrôle du Parlement et des Etats. C'est donc une nuance avec des républicains plus souverainistes que nous.

Par ailleurs, nous sommes plutôt opposés à l'entrée de la Turquie dans l'Europe.

Amitiés radicales

radical

A Sébastien Nantz,

Tout est question de dynamique, comme je l'écrivais à Régis Chaynes. Et quand la dynamique n'est pas créée, il faut se poser des questions sur la façon de tranmettre le message : le repli des républicains sur eux, n'acceptant de dicuter qu'avec ceux qui ont voté JPC en 2002 et Non en 2005, aboutit sans doute à une grande pureté doctrinale. Mais elle ne suffit pas à créer un élan.

En allant vers les autres, vers ceux qui ont voté Oui mais qui partagent certaines de nos valeurs (la laïcité par exemple), en tentant de les convaincre, on fait peut-être plus pour le développement des idées républicaines, qu'en restant entre soi.

Certes, on prend le risque du compromis, de l'impureté, de la souillure et les gardiens du temple auront vite faits de crier à la trahison. Mais ces gardiens du temple, qui laissent s'effriter l'héritage électoral, de 5% en 2002 à peut-être 1% en 2007, sont-ils de bons guides pour demain ?

radical

A Stan,

Corinne Lepage est moins à droite que vous ne le croyez : et sans doute sommes-nous moins à gauche que vous ne le pensez, si par gauche vous entendez la relance keynésienne par le déficit et la dépense publique comme remède à tous les maux. Nous ne somme ni socialistes, ni communistes, mais radicaux .C'est sans doute ce qui explique que le dialogue entre elle et nous est non seulement possible, mais fructueux. D'une certaine façon, elle apprend à parler et pratiquer le "républicain" avec nous.

Rassurez-vous : Corinne Lepage ne souhaite pas revenir sur les 35h, elle défend les services publics (elle souhaite ainsi augmenter les dépenses en faveur de la petite enfance). Quand aux amis de Jean-Marie Bockel, ils n'ont peut-être pas l'influence que vous leur prêtez. Et même si c'était le cas, rappelons que "l'Union est un combat" :

Stan

A Stéphane,

je n'ai pas dit que Corinne Lepage était de droite, je ne faisais que me poser des questions sur des points que je juge importants. Ensuite, vos soutiens à Laurent Fabius et JP Chevènement m'ont, peut être à tort, fait penser que vous étiez plus à gauche que ce que vous l'êtes réellement.

J'ai constaté que j'avais des divergences avec l'U2R sur certains points comme sur le service obligatoire pour les jeunes ou sur votre vision très légaliste : les actions de Greenpeace,de la Confédération paysanne ou les jeunes bloquant les universités pdt le CPE ne respectaient et ne respectent pas toujours la loi, or je me refuse de les condamner ou de les comparer aux voyous-émeutiers de novembre 2005: il y a un idéal progressiste chez les uns et destructeur chez les autres.
Tout cela ne m'empêche pas d'avoir de la sympathie pour votre mouvement, notamment en matière de laïcité et de refus de la bien pensance, ou encore de la conception de l'Europe.

PS : une relance keynesienne ne serait pas forcément souhaitable pour l'écologie : n'oublions pas que le keynesianisme est d'essence productiviste.

CHAYNES Regis

Je ne vois pas en quoi NDA refuse les personnes n'ayant pas voté JPC en 2005 et NON en 2005.Il me semble meme qu'il n'ait pas voté JPC meme si certains dans son entourage l'on fait.Il ne s'agit pas de conserver queonque pureté doctrinale mais plutot d'etre ferme sur les principes republicains.L'action de NDA et de DLR ne se situe pas dans un"age d'or" passeiste mais est au contraire moderne. En ce qui concerne la mayonnaise ou la dynamique nous verrons bien au soir du 22 avril.Je constate que DLR le soutien,certains ex-chevenementistes (comme VLR ou des ex:pcf),une partie du MRC,une partie du RIF,des MPF en rupture de ban.
Un score de 3% me conviendrait amplement.L'essentiel etant d'avoir un logo(UPF) pour les legislatives afin de beneficier d' un financement public.NDA a 46 ans,nous construisons un parti pour l'avenir. Qui nous aiment nous suivent.
Etes vous sur que Corinne Lepage ai une dynamique superieure a celle de NDA?
Quoi qu'il en soit je prefère perdre avec mes idées que gagner avec celles des autres.
Regis Chaynes

Emmanuel DUPUY

Cher Régis,

Je pense que tu es peut-être un peu trop optimiste pour l'avenir radieux de NDA au soir du premier tour, car contrairement à ce que tu penses sa seule logique s'inscrit dans un soutien à Sarkozy au second, ce qui officialisera son retour au sein de l'UMP dans la foulée, seule voie crédible pour sa survie et son existence lors des Législatives et par voie de conséquence l'entrée des personnes que tu cites dans cette famille politique qui n'a jamais été la nôtre.

Au moins, sommes-nous, au sein de l'U2R, en fidélité avec nos idées que nous défendons par tous les moyens et au-delà du seul territoire national. Un ouvrage auquel devait d'ailleurs participer NDA sur l'idée républicaine dans le monde témoigne d'ailleurs de la pluralité de celle-ci. Le débat auquel il avait participé, à notre initiative en mai 2006, aux côtés de MN Liennemann, A. Bellon et C. Lepage en témoignait également.

Je ne suis pas du tout certain non plus que les Gaullistes avec lesquels l'U2R a toujours dialogué et continue de le faire quotidiennement (ceux de l'UGFR, Baloge, Charbonnel, Pascallon, les anciens gaullistes sociaux du comité de campagne de JPC, les anciens Séguinistes, etc...) soient tous solidaires avec NDA ? Je rappelle que la "plume" de Sarkozy est Henri Guaino...

Sébastien NANTZ

Sarkozy aura beau s'entourer de tous ces patriotes du dimanche qui osent se réclamer du gaullisme tout en allant à la soupe euro-fédéralo-atlantiste, cela ne fera pas de lui un gaulliste pour autant. Les français ne sont pas dupes Sarkozy ça fait 5 ans qu'ils le voient tous les jours à la télévision.

En ce qui concerne NDA, il ne serait pas de son intérêt de rouler pour Sarkozy ou de retourner à l'UMP à la suite de la présidentielle car DLR serait mort sans nul doute (voir le nombre d'adhérents heureux du départ de NDA de l'UMP) et Nicolas Dupont-Aignan n'aurait plus aucune crédibilité pour oser parler de gaullisme, de valeurs républicaines et d'indépendance nationale.

Cordialement

Sébastien NANTZ

radical

A Stan,

1) sur le positionnement à gauche : pour nous gauche veut dire républicain. En ce sens, nous nous pensons plus à gauche sur certains points que la soi-disante extrême-gauche par exemple. Si nous avons soutenu JPC puis Fabius, c'est parce qu'ils étaient non pas les plus à gauche au sens où la LCR en serait la pointe avancée, mais parce qu'ils étaient les plus républicains.

Pour le dire autrement la distinction "républicains versus démocrates" théorisée par Régis Debray nous paraît plus pertinente que la distinction gauche-droite. Ou plutôt, elle se supperpose à elle. En ce sens nous sommes des républicains de gauche, ce que sont également Fabius et JPC. Notre soutien à Lepage en déoule aisément. Il vient du fait que :

- il n'y avait pas de candidats républicains pur jus à gauche, après le retrait de JPC et l'élimination de Fabius ;

- à droite, NDA n'a pas su créer de dynamique ;

- Lepage a sur certains points une position très républicaine. Par ailleurs, si elle vient de la droite, elle est de plus en plus critique vis à vis de son camp d'origine. Nous aurions fait oeuvre utile si nous réussissons à convertir l'écologie au républicanisme.

2) sur notre prétendu "légalisme" : c'est assez cocasse. Rappelons que nous avons appelé au retrait du CPE (le légalisme n'est rien sans la légitimité) et que Corinne Lepage est l'avocate des anti-OGM ! (il faut parfois être du côté d'Antigone contre Créon)

Stan

A Stéphane,

je n'ai jamais dit le contraire,

et je rajouterai quelques précisions sur Lepage : elle ne vient pas de la droite (malgré sa participation au gouvernement Juppé) mais essentiellement de la société civile. Lepage n'a jamais été membre d'un parti de droite, c'est une ... apparentée centriste !

CHAYNES Regis

Pour repondre a Emmanel Dupuy et pour prolonger la contribution de Sebastien Nantz. Il ne s'agit pas ici d'optimisme ou de pessimisme(l'avenir de DLR,de l'UPF apres le 22 04 07),mais d'une idee sur un possible avenir politique. Maintenant si au lendemain les choses ne se passent pas come espérées,prennent le meme chemin que JPC et le Pole Republicain apres 2002 nous verrons bien.Je prefére essayer.En tous les cas hors de question pour moi,malgré cette incertitude,de voter pour quelqu'un qui a appelé a voter oui pour le 29 05 07.Il est egalement hors de question pour moi de voter S.Royal pour le second tour.
Les personnes qui aujourd'hui reprochent a NDA d'apporter vraisemblablement son soutien a N.Sarkozy pour le second tour n'ont pas reproché a JPC de s'etre honteusement rallié au PS pour les legistatives de juin 2002. Je ne vais pas eluder la question : un second tour Royal/Sarkozy,pour moi c'est Sarkozy sans problème!

radical

Les masques tombent : les choses sont plus claires ainsi.

Amicalement

Stan

Régis, il me semble que Sarko a appelé à voter oui pr le référendum du 29 mai 2005 (et non 2007!) ...
De +, ce même Sarko veut faire adopter une "mini" constitution européenne par le Parlement ...

CHAYNES Regis

Il n'est pas question de masques. Sur le plan de faire revoter la constitution N.Sarkosy n'est pas pire que S.Royal.Si l'on veut augmenter les prelevements,etre laxiste avec les delinquants,augmenter l'immigration,n'avoir aucune assurance sur les retraites il faut voter Royal.
En ce qui concerne l'U2R dites clairement que vous aller appeler a voter S.Royal au 2eme tour(si elle est presente!).
Au 2eme tour de 2002 j'ai bien voté Chirac. Pourquoi pas Sarkozy en 2007?
Au 1er tour on choisit,au 2eme on elimine.
regis chaynes

Stan

Si on veut brader les services publics, s'aligner sur la politique étrangère des USA, thatchériser la France, et considérer l'écologie comme un gadget, alors votons Sarkozy.

Ségolène veut faire revoter les Français sur un traité modifié, c'est carrément différent du projet de Sarkozy ...

Lilian

Militant écologiste en Wallonie de 1996 à fin 2006, j'ai claqué la porte de mon parti pour rejoindre le Rassemblement-Wallonie France composé majoritairement de radicaux et de gaullistes ! Je peux dire que sur les fondamentaux, je ne sens guère de différences ! Certes il subsite des différences dans les questions de justice, de politique d'immigration, dans l'approche de certains phénomènes communautaristes, mais selon moi, l'urgence implique une cohésion des radicaux et des gaullistes authentiques ! J'adhère tout à fait à la vision de Debray ! La vision Démocrates/Républicains est aujourd'hui bien plus pertinente que la vision gauche droite ! On aura tout vu en dix ans ! Des "socialistes" libre-échangiste monétaristes, des écolos libéraux-libertaires mariant l'antinationisme primaire aux côtés apatrides de la haute finance. Très souvent c'est une question de degré de conscience des problèmes essentiels dans chaque courant qui importe plus que l'étiquette !

Si j'étais français, je soutiendrais à fond NDA ! Je n'adhère pas à l'ensemble de son programme, mais je lui reconnais un courage à la hauteur de Chevènement par le passé ! Dans l'ensemble, la stratégie est la seule efficace ! Chevènement s'écarte pour Ségolène ! NDA joue aujourd'hui les trouble-fête ! Un jour, il faudra bien que les deux courants prennent conscience de l'urgence d'une fusion pour la France et son universalisme !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.