« Meeting pour le Darfour | Accueil | Le programme présidentiel de Corinne Lepage »

mercredi 21 février 2007

Commentaires

Stan

Que pensez vous des idées de Corinne Lepage concernant la retraite par capitalisation ?
Concernant l'inique CNE, le programme de Corinne ne précise pas s'il doit être abrogé, qu'en sera til?

radical

La retraite par répartition reste le principe de base dans son projet. Quant au CNE, son programme ne le mentionne pas, pour l'instant. Il me semble que, dans son esprit, il fera l'objet d'une évaluation quant à ses effets, positifs et négatifs : nul doute qu'il sera alors sérieusement amendé, compte tenu du volume des plaintes aux prud'hommes qu'il entraîne..

Cela dit, on ne mentira pas en disant que ces sujets ne sont pas ceux qui fondent principalement la candidature de Corinne. D'autant que nous savons tous qu'elle ne sera pas élue. Son rôle n'est donc pas de proposer un programme complet mais d'aiguillonner les politiques sur des thèmes que les "grands" candidats traitent peu ou mal. Si ces sujets (CNE, retraite) sont pour vous l'alpha et l'omega de la politique, il vous reste la possibilité de voter dès le 1er tour pour la gauche de la gauche pour réclamer l'abolition du CNE et le maintien d'une retraite uniquement par répartition.

Toutefois, puisque Corinne Lepage ne sera pas au second tour, nous faisons le choix de la soutenir même si elle parle peu de ces questions, nous réservant ensuite la possibilité de départager les deux finalistes sur ces questions, d'importance effectivement. Si cela peut vous rassurer, nous avons clairement dit que nous ne voterions pas à droite au second tour : on ne peut être plus clair.

En ce qui nous concerne, radicaux, nous considérons que le droit du travail doit être repensé : un contrat unique, remplaçant CDI, CNE et CDD, avec augmentation progressive des garanties au fur et à mesure que le salarié acquiert de l'ancienneté nous paraîtrait une bonne alternative. Par ailleurs, parler du CNE, c'est-à-dire de la protection des droits du salarié dans une PME, sans parler du devenir des PME, c'est-à-dire de leur possibilité d'embauche, n'a pas de sens. A quoi cela servirait de définir un contrat du travail protecteur si les PME ne pouvaient l'utiliser faute de carnets de commandes ? Le débat sur le CNE serait un faux débat si, le chôamge diminuant, le rapport des forces devenait plus favorable aux salariés qu'aux employeurs. Les entreprises se battraient alors pour recruter et reverraient à la hausse les conditions de travail qu'elles offrent. On ne peut donc pas déconnecter la réflexion sur le droit du travail des facteurs macro-économiques qui conditionnent l'embauche.

Nous sommes partisans par exemple, d'un Small Business Act à la française, réservant 25% des appels d'offre des administrations et des entreprises publiques aux PME. Voilà un moyen de consolider les PME et d'y relancer l'embauche. Idem avec le "new deal écolo" de Corinne Lepage, favorable aux PME des technologies environnementales. Ce sont des moyens de relancer l'emploi et faire en sorte que dans les négociations salariés-employeurs, les salariés aient plus de poids.

L'originalité du programme de Corinne Lepage est cependant ailleurs que dans les deux mesures que vous pointez :
- un programme précis de 305 mesures
- des propositions écologiques solides, loin des demi-mesures habituelles, et en même temps des propositions responsables
- un lien très fort entre écologie et economie : il s'agit de réconcilier emploi et écologie et de dessiner les contours d'une énouvelle économie
- une réforme des institutions, vers plus de contre-pouvoirs pour le parlement et les cotoyens notamment
- une défense de la laïcité et un refus du communautarisme


Croyez-moi, cela vaut le coup de défendre sa candidature. Nous y ferons également entendre notre petite musique. On en reparle...

Stan

Il me semble que j'ai le droit de poser quelques questions de précision, sans me faire taxer de gauchiste en me recommandant de voter pour un candidat d'extrême gauche.

Stan

De +, si je ne m'arrête pas sur d'autres sujets évoqués ds son programme, c'est peut être parce qu'ils me conviennent.

radical

Mille excuses si je vous ai froissé. Ce n'était pas l'intention : et loin de moi de mépriser la gauche de gauche, qui pour moi n'est pas une expression péjorative...

Sans rancune, j'espère...

Stan

ce n'est pas l'expression "gauche de la gauche" qui était dépréciative, mais la façon avec laquelle vous avez assené votre remarque : "Si ces sujets (CNE, retraite) sont pour vous l'alpha et l'omega de la politique, il vous reste la possibilité de voter dès le 1er tour pour la gauche de la gauche pour réclamer l'abolition du CNE et le maintien d'une retraite uniquement par répartition."

Je ne voterai pas pour l'extrême gauche car je suis fermement attaché à la laïcité, à la sécurité de nos concitoyens, à la lutte contre le communautarisme. Même si je partage un certain nombre d'idées avec les candidats de la gauche "antilibérale", leurs positions "angéliques", laxistes et souvent anti-républicaines m'empêchent de voter pour eux.

radical

On est donc à peu près sur la même longueur d'ondes. Tout va bien, donc

Amitiés radicales

Stan

Tout à fait, je pense être un peu + "socialiste" sur les questions économiques, mais nous avons de fortes convergences. De plus, pour répondre + précisément à votre remarque, c'est l'écologie (au sens le + large du terme)qui constituerait, selon ma vision, "l'alpha et l'omega de la politique".

Bonne fin de soirée.

Cédrais

Et dupont-aignan ?

Nicolas

Un nom ne serait-il pas tabou ici: "Bayrou" Quand je lisais l'article de "radical" (le pseudo) je croyais lire une intervention de Bayrou.
D'ailleurs Lepage répond sans hésiter qu'elle appelerait à votre Bayrou si celui-ci est au 2ème tour.
Comme Stan qui posait juste une question;je pose la mienne:
Pourquoi alors ne pas s'y rallier avec Lepage dès le premier tour pour accentuer les chances centristes et républicaines (j'allais dire "radicales") d'être au second tour?
alors certes, il y a l'Europe...mais Bayrou a apporté des précisiobns rassurantes..et comme Lepage, il a mis de l'eau dans son vin et a tenu compte du référendum.
PS: je n'ai jamais voté UDF, je ne suis pas centriste, mais cela ne serait-il pas logique au vue de la situation politique actuelle?
Cela aurait le mérite d'augmenter les chances de sortir du duel Sarkozy-Royal annoncé du second tour. Et l'attitude de Bayrou n'a t-elle pas des rélans de Radicalisme?

radical

Si ça ressemble à du Bayrou, c'est que je me suis mal exprimé ! Bayrou est-il soluble dans le radicalisme ? je n'en suis pas sûr. Son eurolatrie comme solution à tous les problèmes est difficilement compatible avec une conception exigeante de la souveraineté. Son programme est avant tout libéral, avec privatisation des services publics. Il incarne la démocratie-chrétienne, auprès de laquelle il siège au parlement européen : est-ce un gage de laïcité ?

Et puis, le radicalisme n'est pas un centrisme, un vague compromis entre centre gauche et centre droit, puisant alternativement dans les programmes des uns et des autres. Ce n'est pas de la bouillie pour chat, c'est un républicanisme avancé. Nous ne sommes pas entre les deux autres camps, mais en avant.

Enfin, tactiquement, sa position est intenable : les élus UDF sont dans les régions les alliés de l'UMP ; les députés UDF sont élus au second tour avec les voix de l'UMP. On voit mal comment il pourrait réunir gauche et droite : dans un système majoritaire à 2 tours, il n'y a pas de place pour un tiers parti... Gare aux électeurs cocus...

Alors Bayrou... ce serait vraiment un second choix, faute de mieux

Nicolas

Merci de votre réponse!
Me voilà rassuré.
Même si son "gouvernement" d'Union Nationale me conviendrait mieux qu'un gouvernement libéral ou socialiste.

Autre question: Corinne Lepage semble mal parti pour avoir les 500 signatures...en savez-vous davantage?

radical

Pour les signatures : ce sera dur, mais on y arrivera !

Priscilla

People should read this.

Althea

Thanks for writing this.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.