« L'idée républicaine dans le monde | Accueil | Un nouvel essai d'André Bellon »

dimanche 11 mars 2007

Commentaires

Stan

Bon courage, votre soutien à Bayrou se fera sans moi.

teddy

C'est une erreur majeure et manifeste, la république démocratique française est fondamentalement incompatible avec la démocratie marchande anglo-saxonne dont Bayrou est le premier promoteur au travers de cette idée centrale de la démocratie chrétienne qu'est l'europe fédérale(bayrou 1er promoteur du oui au TCE) !

Vous choisissez un homme de droite, plus démocrate que républicain, homme de religion(voyez sa position de ministre de l'éducation nationale sur le voile), n'oubliez pas que bayrou est l'homme de l'école religieuse financée par le budget de la nation(falloux...) !

Relisez cette citation d'alain sous le titre de votre blog......ou sont vos principes !

Vous renoncez à ce qui fonde le coeur de votre engagement, vous renoncer à la pensée radicale, il faut changer le nom de ce blog !

Vous passez de la rectitude républicaine qui n'est en rien la rigidité dogmatique à un opportunisme qui n'a rien de républicain, qui n'est en rien en rapport avec le républicanisme opportuniste qui avait lui su garder ses principes !

Stan

Après Laurent Fabius,

après JP Chevènement,

après Corinne Lepage,

l'U2R soutient désormais :

le béarnais centriste, Françoiiiiiissss Bayrou !

On est passé de la gauche socialiste et républicaine à l'européïsme libéral mou du genou !


Franchement, qd on connait le parcours politique de Bayrou, qd on connait le parti politique de Bayrou (allié à la droite UMP dans toutes les régions), penser un seul instant qu'il apportera l'équilibre dt la France a besoin, cela me semble une belle erreur. A moins de vouloir Pascal Lamy, directeur de l'OMC, comme futur 1er Ministre. A la rigueur, Nicolas Dupont Aignan aurait été un choix bien + respectable.

Emmanuel DUPUY

Pour apporter quelques éléments de réponse, sachez que certains chez NDA y pensent aussi très forts...du moins si on en croit les positions de certains de ses alliés qui voient, comme nous, que nous sommes dans une nouvelle phase de l'élection présidentielle, dans laquelle la montée du vote en faveur de François Bayrou témoigne du refus d'une part croissante de l'opinion du système de verrouillage du tandem UMP-PS, tandis que de plus en plus d'hommes et de femmes de gauche voient en lui le rempart le plus solide contre le danger représenté par la rupture prônée par N. Sarkozy et l'absence de programme et de vision idéologique pour la France de Ségolène Royal.

Nous l'avons écrit, la question européenne reste un clivage fort, quoiqu'il faille aussi considérer la minorité qui a dit Non le 29 mai au sein même de l'UDF.

Nous aurons l'occasion de redire, encore, ici et ailleurs, quelles sont nos orientations quand le débat portera sur le choix des Français en matière institutionnelle tant au niveau national qu'européen.

Comme nous l'avons aussi écrit, notre positionnement est limpide et reste dicté par une farouche envie de voir certains thèmes défendus - puisqu'ils sont au mieux inaudibles, compte tenu de l'agenda médiatique et au pire rangés aux oubliettes des programmes électoraux.

Nous nous y engageons, sans rien renier, bien au contraire, puisque ce ne sera plus sous l'égide de la seule UDF, dont nous ne partageons pas l'histoire, que François Bayrou semble vouloir s'orienter, mais dans une logique confédérale innovante dans laquelle toutes les sensibilités et différences pourront se faire entendre, un peu à la manière de la FGDS en 1965 ou de ce ce qu'on espérait du Pôle répulicain en 2002 auquel nous avons cru, en vain.


radical

A Teddy,

On peut continuer à camper sur des positions idéalistes adolescentes, on peut aussi être réalistes sans se trahir.

Il n'y a pas de candidat radical pour cette élection. Tout choix est donc un second choix, avec ses inconvénients. L'accepter, c'est passer du principe deplaisir a principe de réalité. Parmi les grands candidats, Sarkozy est exclu : reste Bayrou et Royal. Nous pensons que Bayrou a plus la carrure d'homme d'Etat. Nous pensons que lui réformera les institutions, alors que le PS ne le fera peut-être pas, compte tenu de sa pratique passée. Nous pensons que Bayrou a tiré les leçons du passé, là où le PS ne l'a pas fait suffisamment. Nous pensons que Bayrou a eu le courage d'attaquer TF1 et les medias, là où le PS s'est couché. Nous pensons que Bayrou est le moins européen des UDF.

Maintenant on peut tout aussi légitimement soutenir un "petit candidat", ... dont on n'est même pas sûr qu'il ira au bout.

On peut soutenir Ségolène parce qu'on vient de la gauche, par automatisme : ça évite de réflechir sur les dérives des socialistes au pouvoir, de s'inquiéter de la mise sur la touche du Che dans la campagne de Ségolène, d'ignorer le fait que Ségo au second tour assure l'élection de sarkozy pour cinq ans... peu importe les conséquences, on sera resté pur dans son vote.

On peut aussi comme notre ami André Bellon se retirer sur son mont Athos.

Tous les choix sont respectables. Le vôtre bien sûr, mais le nôtre aussi.

En Israêl, ce sont parfois les faucons qui font la paix. De même qu'en France ce sont parfois les socialistes qui privatisent le plus ou qui donnent des chaines de télévision à Berlusconi. Les choses sont donc bien plus compliquées que dans les images pieuses des livres saints. Et si Bayrou, derrière la façade que vous décrivez, s'avérait plus républicain qu'on ne le pense ? ce serait une des ruses dont l'Histoire est friande.

Une autre façon de raisonner est de considérer qu'il est en rupture avec l'UMP et le PS, ce qui garantit une redistribution des cartes ensuite. Le jeu en vaut la chandelle, même s'il échoue. Alors qu'avec le PS, on connaît déjà l'Hitoire : les sociaux-libéraux l'emporteront sur les "républicains". Bayrou ouvre le jeu là où le PS le ferme.

radical

A Stan

Et si NDA ne va pas jusqu'au bout ? pour qui voteriez-vous alors ? et ce candidat serait-il exempt de toute critique quant à son républicanisme ? ne seriez-vous pas également dans le compromis ?

teddy

A radical,

Ne vous formalisez pas, si ma réaction est un peu vive c'est parce que ces valeurs que vous affichez sont les miennes.

Aucun idéalisme dans mon propos, il y a juste que le candidat de votre choix(choix respectable évidemment, bayrou est un homme de valeur) et celui qui heurte le plus mes convictions républicaines, mais également celui qui représente le moins le républicanisme rénové (pocock, skinner…..).

Mais peut être y a t-il quelques moments ou il faut s'abstenir de choisir un candidat et ce au nom d'un engagement !

Qu'individuellement vous fassiez le choix Bayrou est, et je me répète, éminemment respectable, mais quand l'on porte vos valeurs(elles sont les miennes)on ne peut disposer selon celle-ci, vers François Bayrou.

Un peu de présomption peut être dans cette volonté de déclarer votre choix au nom du radicalisme, ce dernier à sa dynamique propre qui n'attend ni mon positionnement ni le votre, il fait le chemin depuis bien des années….

Mais la question est de savoir d'ou tu parles, de quelle tribune ! Et, de cette tribune là, ce choix ne peut être fait !

L'attitude "non adolescente" en matière d'engagement politique était peut être de ne pas se prononcer eu égard à ce que tu défends, de ne pas croire sa parole(et j’y englobe évidemment la mienne) indispensable !

Mais cela ne change rien à ces valeurs que nous partageons, je n'ai jamais pratiqué la fatwa, ce choix Bayrou je le comprends, il ne pourra être le mien !

Quelqu’un a dit(je ne sais plus qui), "seul le silence est grand le reste est faiblesse »!

Très sincères amitiés républicaines !!!!!!

Stan

Je suis très clair, je vais voter pour Ségolène. Son programme n'est pas parfait mais je le préfère à celui de Bayrou.

Ségolène s'est éloigné de l'angélisme de la gauche en matière de sécurité et c'est un bon point.

Elle a pris acte du NON au référendum du 29 mai et souhaite qu'un nouveau traité modifié soit soumis à référendum .

Sur le plan environnemental, son programme est bien + innovant que celui de Bayrou (l'Alliance pour la planète lui a délivré
la note de 13/20, Bayrou a eu 9 pour info)

En matière de laïcité, son programme n'a rien à envier à celui du centriste.

Je ne crois pas du tout en une alliance transpartisane (gauche-droite), on voit ce que cela fait en Allemagne.

Concernant le tournant à gauche de Bayrou : les hommes politiques de "gauche" dt il fait l'éloge sont assez éloignés de mes idées : Kouchner, Rocard, Delors, Pascal Lamy ...

Je ne crois pas en la soudaine métamorphose de l'UDF qui reste un parti de centre droit, européïste et assez libéral.

Taper sur TF1, c'est bien, mais ça ne fait pas tout un programme

Dire que seul Bayrou serait capable de battre Sarkozy, c'est déjà se faire intoxiquer par les grands media et les sondages (qui prédisent cela) que vous voulez justement combattre.

Il y a peu, lorsque Lepage avait annoncé qu'elle voterait éventuellement pour Bayrou en cas de présence du centriste au 2d tour de l'élection présidentielle, vous m'aviez affirmé avec assurance que "Bayrou ne sera pas au 2d tour", et que les propos de Mme Lepage n'engageaient qu'elle et non l'U2R.

Je ne vais pas mentionner toutes les raisons qui me poussent à choisir Ségolène, mais mon choix est fait. Si Bayrou se retrouve au 2d tour contre Sarkozy, il se peut, dans ce cas là, que je vote par défaut pour Bayrou.

Je souhaite la victoire de Ségolène Royal dont le projet politique me convient bien mieux que celui de Bayrou.

Vous l'aurez compris, je ne partage pas votre point de vue.

Stan

Tout comme Teddy, je pense que l'U2R ne devrait pas prendre parti tant le choix de Bayrou est un choix par défaut et plutôt contestable. Selon moi, vous devriez vous inspirer du journal Marianne qui ne prendra position pour aucun candidat et qui laissera ses différents journalistes exposer leur point de vue en faveur de tel ou tel candidat, distribuant les bons et mauvais points, etc ...

Que les pro Bayrou le défendent, idem pour les pro NDA, ou les pro Ségo.

Stan

A Radical,

Hier soir, tu ne semblais pas très enthousiaste suite au désistement de Lepage :

"Maintenant que Lepage s'est vendu à Bayrou vous faites quoi ?

Rédigé par: radical | le dimanche 11 mars 2007 à 00:57 "

Stan

Ah d'accord, ce n'était pas le même "radical" (cf adresse mail)

René

Après avoir appris le soutien de Mme Lepage à François Bayrou, j'apprends, avec grand étonnement, que les Républicains radicaux soutiennent aussi le candidat de l'UDF.

Je dois dire que ces soutiens successifs apportés par l'U2R me laissent un peu sur ma faim, voyons ce que disait Stéphane alias "radical" le mois dernier :

"Bayrou est-il soluble dans le radicalisme ? je n'en suis pas sûr. Son eurolatrie comme solution à tous les problèmes est difficilement compatible avec une conception exigeante de la souveraineté. Son programme est avant tout libéral, avec privatisation des services publics. Il incarne la démocratie-chrétienne, auprès de laquelle il siège au parlement européen : est-ce un gage de laïcité ?

Et puis, le radicalisme n'est pas un centrisme, un vague compromis entre centre gauche et centre droit, puisant alternativement dans les programmes des uns et des autres. Ce n'est pas de la bouillie pour chat, c'est un républicanisme avancé. Nous ne sommes pas entre les deux autres camps, mais en avant.

Enfin, tactiquement, sa position est intenable : les élus UDF sont dans les régions les alliés de l'UMP ; les députés UDF sont élus au second tour avec les voix de l'UMP. On voit mal comment il pourrait réunir gauche et droite : dans un système majoritaire à 2 tours, il n'y a pas de place pour un tiers parti... Gare aux électeurs cocus..."

radical

A René,

Le soutien à Bayrou n'est pas un premier choix, que ce soit clair. Mais la situation depuis un mois a changé : il est maintenant en position d'être au second tour et il est le seul à pouvoir battre Sarkozy. Ce n'est pas un mince argument.

Par ailleurs, il fait "turbuler le système", comme le souhaitait le Che en 2002 : en soi, c'est bénéfique.

C'est donc un choix tactique ; ce n'est pas une adhésion à l'UDF ! Et c'est peut-être le seul moyen de faire changer la gauche, et donc le PS ! Le PS n'a rien compris en 2002, ni en 2005, ni semble-t-il en 2006 en choisissant Ségolène Royal. Les résultats de 2007 le feront peut-être réflechir.

Stan

En cas de non présence du PS au 2d tour, il risque de changer, oui, mais pas dans le sens où vous l'entendez ( républicain, très laïque, proche du peuple, etc ...) mais dans un sens clairement blairiste-strauss-khanien.

radical ...sincère

Oui ces changements qui se veulent stratégiques ne font que perturber les radicaux sincères.

Soutenir Bayrou pour les éléments annoncés c'est de la stratégie à 2 balles la cagette.
J'ai plutôt l'impression que vous avez des comptes à régler avec le PRG d'abord et le PS ensuite, vous n'êtes détenteurs d'aucune vérité, et de ce fait n'avez pas le monopole du radicalisme sincère.
Mais effectivement pour exister vous êtes a priori prêt à tous les sacrifices...

Bon courage

René

Et qui vous dit que Bayrou est le seul capable de battre Sarkozy ? Les sondages ! ah, ces fameux sondages, je vous pensais + indépendant d'esprit!

Hé bien écoutez, votez pour votre Xeme choix, Bayrou, mais ça ne sera pas mon choix!

Mantello luc

Pour les républicains convaincus, à mes amis, André Alexandre, Emmanuel, pour information.

Cher emmanuel non seulement je souscrits mais je me réjouis sincèrement, saches que comme en 2001 déja j'avais ralié Chevènement avant mes ainés (BELLON, DORNA), à nouveau pour cette présidentielle j'ai l'ai fait pour Bayrou, (voir courrier joint), jai aussi écrit dans ce sens à jean louis BORLOO.

bien sincerement

luc

UDF
Monsieur le Président
Monsieur François BAYROU
133 bis rue de l’université
75 007 PARIS

Chambéry le mercredi 28 février 2007
Monsieur le Président,

J’appartiens à cette très vielle famille Républicaine qu’est le parti Radical depuis de nombreuses années, j’ai été président MRG et Radical Savoie, président Républicain Radical indépendant Savoie et aujourd’hui président de la jeune fédération Radicale Valoisienne disparue de la Savoie depuis presque quinze ans et que j’ai reconstitué depuis un an et demi.

Radicalement au centre j’essaie depuis toujours de participer à la reconstruction du centre Républicain, ce centre Républicain que nos illustres prédécesseurs ont su faire vivre au travers des grandes avancées sociales et économiques de notre pays, des hommes comme Gambetta, Clèmenceau, Herriot, Mendès France, Favre, et bien d’autres, qui appartiennent sans doute au passé mais qui dans leurs combats et surtout la vision et les valeurs qu’ils portaient restent toujours pour moi viscéralement d’actualité, la liberté, l’égalité la fraternité et la laïcité.

Monsieur, je n’étais pas très éloigné de vos positions en effet depuis de nombreuses années, et sans doute est-ce une utopie, j’ai participé avec de très nombreux Radicaux à des tentatives de rassemblement au centre de la République, la dernière fut quand je suis entré très activement dans la campagne des Présidentielles de 2002 avec Monsieur Chevènement où de très nombreuses personnalités radicale de gauche et valoisienne, gaulliste, centriste, avaient répondues présentes, mais force est de constater avec le recul que les personnalités extrémiste qui avait rejoint ce rassemblement était par trop hétéroclite et les points de vue de ces extrêmes étaient bien trop éloignés de nos valeurs Républicaine.

Je suis aujourd’hui convaincu de votre réelle et sincère volonté de rassembler ce qui est épart à droite comme à gauche, je suis convaincu de votre réelle et sincère volonté de réformer notre pays, je suis convaincu de votre réelle et sincère volonté à tenir vos engagements, les deux partis Radicaux restent l’ombre d’ eux mêmes, manipulés et utilisés par les deux grandes parties hégémoniques ils ne pourront survivre et exister vraiment que si le choix d’un rassemblement au centre devient possible, je veux encore croire et être de ceux qui les premiers auront rassemblés et reconstruit le radicalisme Français.

L’élément déclencheur de ma démarche d’aujourd’hui fut la réponse de Monsieur BAYROU lundi 26 Février sur le plateau de télévision de Monsieur Poivre d’Arvor concernant la discrimination positive, il est tout à fait contre et se positionne clairement sur des valeurs républicaines, cette réponse ma rassurée.

Jean Louis Borloo que j’ai suivi très activement et soutenu loyalement depuis de très nombreux mois dans nos quartiers, car son engagement était, et j’espère l’ai toujours sincères, de reconstruire la République, à fait le choix semble t’il de soutenir un candidat communautariste, atlantiste et brutal dans ces propos vis-à-vis des plus fragiles en général et de nos quartiers en particulier, son soutient je le respecte mais cette candidature SARKOSISTE n’est pas acceptable au regard des idéaux que je défends, dont acte, chacun est libre de ces choix, le mien est celui d’une République laïc et de la fraternité.

Vous l’avez compris je suis un idéaliste, vous prendrez connaissance au travers de mon CV en ligne que les postes d’élus ne sont pas ma priorité, je ne rentrerais dans aucun moule car mon combat n’est pas pour des hommes où des partis mais pour des valeurs.

Je crois dans la synthèse de l’humanisme Républicain et de l’humanisme Chrétien, je crois que vous pouvez être le catalyseur de cette synthèse, c’est pourquoi après mûre réflexion, après avoir mesuré les conséquences et les sanctions que mon parti va sans doute prendre à mon égard, j’ai décidé malgré tout de m’engager très activement à vos cotés dans cette campagne présidentielle, je reste à votre disposition pour toutes actions qui vous semblera utile pour votre campagne.

veuillez agréer, Monsieur le Président, mes plus sincères salutations Républicaines.

Luc MANTELLO
Président départemental Savoie
www.partiradical.eu

radical

A Stan et René,

Si vous pensez que le Ps a changé, qu'il a compris les avertissements de 2002 et 2005, libres à vous de le soutenir : ce n'est certes pas un choix infâmant.

Nous sommes plus sceptiques...et craignons qu'un vote Royal au 1er tour soit interprété comme un blanc-seing, autorisant le Ps à renouer avec les erreurs passées.

Et puis, il s'agit d'une élection présidentielle, et non pas législative. La dimension humaine compte, qu'on le veuille ou non. Et nous avons la faiblesse de penser que Bayrou a plus d'épaisseur, plus de carrure que Royal. Ce n'est qu'un sentiment, non une certitude, mais ce sentiment, inexpliquable, indémontrable, pèse dans le choix.

Quant au radicalisme, nous n'en sommes pas dépositaires, pas plus que les autres. Mais pas moins non plus. C'est à nos yeux autant une forme qu'un contenu, autant un état d'esprit qu'une idéologie : la forme n'étant que le fond qui remonte à la surface (Hugo). Or, à ce jeu, Bayrou nous semble plus radical dans l'attitude, en alliant principes et rondeur, fermeté et ouverture, là où Royal a plus de mal à fédérer.

L'Histoire jugera : elle est faite d'autant de tâtonnements que de certitudes révélées. Le principe laïque est d'ailleurs avant tout le refus de toute Vérité assénée : humblement, comme les autres, nous cherchons la vérité, sans savoir précisément où elle est. Si nous nous trompons avec Bayrou, croyez bien que nous en tirerons les conséquences...

teddy

Cher radical,

Comme max gallo je préfère nicolas, je ne crois pas à son américanisme si ce n'est comme posture pour mieux attirer le chaland, il me semble plus attaché à la nation républicaine que Bayrou !

Je vote également sarko pour planter définitivement le PS qui n'a plus rien à dire depuis le 29 mai 22h, et dont le logiciel de réflexion est périmé depuis plus longtemps encore. Le ps il faut tirer un trait !

Et puis, argument de Pyrrhus, il sera plus facile de reconstruire à gauche si la gauche est dans dans l'opposition !

En dernier lieu il est le seul qui a la carrure pour le job !

Enfin si bayrou est élu, et que son gouvernement par delà les courants(ce qui est un leurre)échoue, ce sera la porte ouverte à tous les extremismes !

Entre deux hommes de droite, je préfère celui qui assume son positionnement, et qui assume les exigences de l'identité citoyenne .....qui pour croire que Bayrou n'est pas un homme de droite

Nicolas

Je comprends le processus et la démarche de l'U2R. Je voterai également Bayrou "par défaut". Pourtant les termes de ralliement ni même de soutien me paraissent approprié. C'est un vote "pour éliminer" avant tout.
Farouchement contre le vote blanc, je ne vois pas vers qui pourrait se diriger mon suffrage depuis les retraits de Chevènement et de Lepage.

Stan

J'espère en tout cas que votre ligne progressiste l'emportera sur "Alternative libérale" qui fait désormais partie du cartel éclectique de soutien à Bayrou

Nicolas

Un soutien qui sera plus une gène qu'autre chose pour Bayrou. Le vrai libéral est évidemment Sarkozy mais "Alternative Libérale" s'amuse à jouer les trublions...
J'ai aimé l'instance avec laquelle Bayrou a parlé du Pacte Républicain hier soir sur LCP.

CHAYNES Regis

Je suis entierement sur la ligne d'Emmanuel Dupuy,Radical et Luc Mantello. Je me presente,pour ceux qui me connaissent pas.
PRG(1993-2001).JPC2002 avec l'Antenne Radicale(sept 2001-janvier 2004).Depuis avril 2003 a VLR.Toujours a la recherche de la synthese entre le centrisme et les valeurs Republicaines,le Solidarisme(Ledru-Rollin,Leon Bourgeois,Marcel Ruby),la laicite ,l'humanisme,le Contrat Social.Camille Pelletan,Ferdinand Buisson,Maurice Sarraut,Clemenceau,Gamtetta(Le Programme de Belleville),Emile Combes,Edouard Herriot,Robert Fabre,PMF,JJSS,Jacques Chaban-Delmas.
Je soutiens Nicolas-Dupont Aignan. Si NDA n'obtient pas les 500 parainnages je vote pour Francois Bayrou.C'est clair. FB est un centriste,j'ai toujours été centriste.N'en deplaise aux censeurs: nous avons une occasion unique de faire exploser le systeme des partis qui s'approprient la politique,qui etouffent les voix discordantes. Un peu d'air! Nous voulons nous affranchir du trrorrisme intellectuel du PS et de l'UMP. Nous avons tout a gagner en elisant FB et rien a perdre. Proportionnelle,humanisme,assainissement des finances publiques,respect de la Fonction Publique.Mis a part NDA,c'est le plus laique.Je vous envoi aux arguments d'Emmanuel Dupuy,Radical et Luc Mantello.Je n'ai rien a rajouter.
Tout ceci sans nier nos divergences sur la construction europeenne et le TCE.Malgré tout FB est celui,parmi les ouistes,qui a le plus tiré les lecons du Non du 29 mai 2005.
Un nouveau referendum aura lieu? Et bien nous ferons campagne.Chaque personne defendra ses idées. On a toujours a gagner qund il y a un debat clair et sans anatheme.

parado

Je trouve quant à moi ce texte et par conséquent le soutien apporté à François
Bayrou complètement SALUTAIRES.

Bayrou est tactiquement le mieux placé pour barrer la route au petit tsar
Nicolas, et nombreux seront les électeurs qui vont le suivre spontanément, pour
cette raison mais aussi pour la personnalité qu’il dégage, pour sa sincérité et
pour l’humanisme hérité de son mentor André Diligent, personnalité que nous
avons bien connu dans la région Nord Pas-de-Calais.

Que des électeurs “nonistes” le rejoignent cela me paraît un fait acquis. Mais
il était nécessaire également que des organisations nonistes, républicaines et
laïques, comme la nôtre, le fasse aussi, 5 ou 6 semaines avant l’élection et 3
mois avant les législatives, afin de pouvoir entrer en discussion avec l’équipe
de Bayrou, aussi bien au niveau national que dans les staffs locaux.

Qu’il ne soit pas parfait j’en conviens. Mais il n’appartient pas à l’U2R de
décerner des brevets de parfait républicain. Nicolas Dupont-Aignan, qui a toute
mon estime, aurait échoué dans cette épreuve en raison par exemple de sa
position sur le regroupement familial. Et même si un candidat avait pû être
issu de nos rangs - rêvons un peu ! - je n’en vois pas de parfait !!!

Bon, admettons pour la forme, qu’il y ait un risque que ce véritable homme
d’état, une fois élu, ne tienne pas ses promesses, ou plus exactement ne soit
pas digne des espoirs que certains auront placés en lui...

Alors, demandons-nous :
- est-ce que ce serait pire que si les deux autres “grands” candidats, des
médias, ceux de l’appareil UMPS, menaient à bien leur “programme”, sorte de
bouillasse politique à laquelle ils nous ont habitués depuis 24 ans ?
- est-ce que ce serait pire que Mitterrand et tout le PS oubliant 108 promesses
sur 110, ou s’agenouillant en 1983 devant le monétarisme doctrinaire de Jacques
Delors ? ou encore pire que la “fracture sociale” escamotée lors des
nominations des sieurs Juppé, Raffarin et De Villepin ?
Pas sûr !

Voilà pourquoi j’approuve totalement ce texte et le soutien apporté à François
Bayrou, en parallèle de ceux de Corinne Lepage et d’Azzouz Begag. Je suis
évidemment prêt à m’investir en ce sens dès aujourd’hui. »

Amitiés Radicales

Patrick PARADOWSKi

Coordinateur U2R Pas-de-Calais (62)
ancien Conseiller municipal de Lens
consultant et chercheur en gestion de services publics

CHAYNES Regis

bonjour a tous,
Pour Michel Padarowski :
Voici mon mail regis-a.chaynes@laposte.net
Je suis sur Lyon.Originaire de Carcassonne.
Postier. syndiqué a l'UNSA.
Je serais a Paris le 31 mars pou l'AG de VLR et ensuite celle de DLR.
J'ai constitué une "Bibliotheque Radicale".Je peux t'envoyer la liste.
Amities radicales et republicaines.
regis

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.