« Sur le ralliement de Kouchner | Accueil | Rencontre-débat avec les auteurs de l'Idée républicaine en Europe et dans le monde »

lundi 28 mai 2007

Commentaires

Fabrice BEGUIN


Pour une opposition réelle, votons …


Le 6 mai dernier, Nicolas SARKOZY a été élu Président de la République Française.

Notre nouveau Président prône l’ouverture.

Mais jusqu’à quand ?

Une Chambre Bleue est dores et déjà annoncée à l’issue du scrutin du 17 juin prochain.

Dans cette hypothèse, toutes les lois proposées seront votées à la majorité.

En effet, il ne sera plus nécessaire de détourner le champ d’application du 49-3.

Le Gouvernement édictera ses lois d’une façon on ne peut plus légale.

Or, une majorité sans opposition est dangereuse pour la Démocratie.

De plus, et une fois de plus devrais –je dire, alors que les fondements de notre République sont menacés, la Gauche est divisée.

Cependant, une alliance radicale –socialiste est présente dans chaque commune et est le plus souvent appuyée par le MRC.

Certes, au premier tour, l’électeur peut mettre en valeur sa tendance.

Pourtant, les prochaines échéances seront capitales.

Il ne convient donc pas d’hésiter.

Il nous faudra, et ce dès le premier tour, insérer dans l’urne un bulletin PRG- PS -MRC, pour affirmer une opposition parlementaire.

Et bien au-delà de l’opposition parlementaire, s’ouvre pour les Démocrates la constitution d’un véritable contre-pouvoir face à un système clanique et omnipotent.

Le 10 juin, ressuscitons le Cartel des Gauches !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.